Dimension géopolitique

Russian_Air_Force_Sukhoi_Su-34

Si l’évocation fréquente d’une « nouvelle Guerre Froide » est abusive, la menace d’une confrontation géopolitique est bien réelle. Que ce soit dans les Balkans ou au Caucase, et maintenant en Ukraine ou en Syrie, on assiste à une multiplication des points de frictions d’intensité variable entre les États-Unis et la Russie. Les questions stratégiques sont revenues à l’avant-scène.

Depuis l’arrivée de Vladimir Poutine à la présidence en 2000, le pouvoir politique a graduellement pris le contrôle des secteurs économiques qu’il qualifie explicitement de « stratégiques ». L’économie est ainsi (re)devenue un objet fondamental de la Realpolitik, ce qui représente un obstacle majeur à la mondialisation souhaitée à Washington.

En offrant un éclairage sur le « pivot asiatique » de la Russie, soit les mécanismes de coopération qu’elle développe actuellement avec la Chine, mais aussi avec l’Inde et d’autres économies émergentes, l’ODE veut contribuer à une analyse géopolitique plus large portant sur la multi-polarisation du système international.